Interview : Laura VeganPower

Depuis quelques années, Laura, de VG-Zone, ou connue sur le net sous le nom de Laura VeganPower, nous délivre avec son compagnon leurs conseils et bonnes adresses pour une survie végétalienne à Paris ! Aussi, nous avons eu envie de partir à sa rencontre, de connaître son cheminement,  ses motivations et son approche de l´alimentation vivante.

Laura, de VG zone ou comment être crudivore - un bel exemple

Bonjour Laura, sur ton site, tu donnes de très nombreux conseils et idées pour les végétaliens sur Paris. Peux-tu nous expliquer comment tu en es arrivé à te lancer dans cette aventure ?

Laura : Il s´agit là d´une suite logique dans mon parcours. Enfant, je n´ai jamais aimé la viande, pour une question de goût, mais surtout car j’avais compris que les animaux devaient mourir pour être mangé ! En me renseignant sur internet, j´ai pu voir de nombreux reportages sur le traitement qui était réservé aux animaux et j´ai trouvé aberrant de continuer à manger des choses d´origine animale. Pour moi, ce n´est pas normal de manger de la chair morte, d´autant plus que l´on n´a pas besoin de manger de tels produits.  Ainsi, je suis devenue végétarienne, puis végétalienne.

Quant à VG-Zone, l´idée en revient à Sébastien qui souhaitait créer un site d´information complet et pratique pour le quotidien d´un vegan. Il avait déjà bien avancé sur le sujet quand il m´en a parlé et j´ai tout de suite eu envie de l´accompagner dans cette aventure. Partager avec d´autres les bonnes adresses vegan, faire des critiques objectives sur certains produits et sur la gastronomie ou encore  échanger nos idées de recettes, c´est une vraie aventure que nous continuons à vivre depuis maintenant 5 ans.

Comment réagit ton entourage face à cet engagement ?

Mon entourage très proche n´a pas été surpris dans la mesure où tout cela s´est fait progressivement. Mes amis sont très souvent vegan et après, dans mon travail, alors que j´en parlais facilement au départ,  je me suis sentie mise à l´écart, marginalisée et donc, j´ai arrêté d´en parler…..ce qui ne m´empêche pas, lorsque je rencontre des personnes qui abordent ces sujets d´alimentation, de donner mon point de vue et d´essayer de leur faire gouter des produits vegan, de leur avancer des arguments santé ou encore de les inciter à regarder des vidéos sur la condition animale. En fait, je m´adapte suivant mon interlocuteur et de toute façon, je pense que le changement se fait pas à pas. J´ai le sentiment que les plus jeunes sont ouverts et sensibles à ces questions et qu´il est maintenant plus simple d´être vegan qu´il y a 5 ans

Quelle est la part du cru dans ton alimentation ?

En fait, je mange cru depuis maintenant 190 jours ! Auparavant, je me faisais des cures d´une ou deux semaines, pendant lesquelles je ne mangeais que du cru. Certes, mon alimentation était déjà très riche en fruits et légumes crus mais, en août 2011, j´ai eu comme un déclic et une envie de challenge. Moi qui ai un vrai plaisir à cuisiner, à partager avec mes amis le goût des bonnes choses, j´ai eu envie d´explorer les possibilités de la crusine, de recherche des solutions crues pour des plats traditionnels. D´ailleurs, pour donner envie à vos lecteurs d´explorer le potentiel de l´alimentation vivante, je leur recommande le menu suivant : un purple gaspachio (à base de betterave), des lasagnes crues et en dessert, un cheesecake stracciatella !

Manger cru, est-ce facile ?

A titre personnel, je me rends compte que je suis bien et que ce challenge que je me suis fixé, j ´en suis assez fière. Je reconnais cependant que suivant l´endroit où l´on habite, c´est plus ou moins facile d´être 100% crudivore. Par exemple, dans les pays chauds, avec des fruits et légumes à portée de main, c´est plus simple que lorsque les produits sont relativement chers, ce qui est le cas chez nous.  De même, socialement, ce n´est pas toujours évident mais en ce qui me concerne, mon envie de partager et cette culture de la gastronomie font que l´alimentation vivante occupe une part importante dans ma vie et que je le vis très bien.

 

Si vous avez aimé ce témoignage, n’hésitez pas à le partager avec vos amis sur les réseaux sociaux  et retrouvez Laura sur le net mais aussi et surtout, découvrez ses talents culinaires à Paris, rue  Mouffetard,  au  Vegan Folie’s , qui est une boutique dédiée aux douceurs anglo-saxonne.

Partagez cet article avec vos amis !
    Ce contenu a été publié dans Interview - Témoignage, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

    Une réponse à Interview : Laura VeganPower

    1. Ping : VG-Zone – Crudivorisme.com

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *