Faire son tonyu (‘lait de soja’ maison) :

Le ‘lait’ de soja n’est pas à proprement parler du lait, puisqu’il s’agit d’un produit végétal. On devrait plutôt l’appeler ‘jus’ de soja (dit ‘tonyu’ au Japon, où il est très consommé). En effet, il est fabriqué à partir du soja jaune, cette légumineuse très riche en protéines contenant tous les acides aminés essentiels.

Le tonyu a cet énorme avantage de remplacer le lait animal dans toutes les recettes de cuisine vegan (pâtisserie, gratins, soupes, purées…). Il est également recommandé aux personnes intolérantes ou allergiques au lactose (un sucre contenu dans les laits animaux).

 Pourquoi faire son propre tonyu maison ?

  • tout d’abord, c’est très facile (recette ci-dessous)
  • ça revient moins cher que de l’acheter en briques
  • c’est moins d’emballages à jeter
  • comme tout produit frais, le tonyu maison contient plus de nutriments qui ne sont pas détruits par la pasteurisation ou le traitement UHT, et son goût est incomparable ! (d’ailleurs je conseille à ceux qui pensent ne pas aimer le lait de soja de te tester le lait de soja maison).

 La recette du tonyu maison :

Si vous n’avez pas la chance d’avoir le Soyabella de Keimling à la maison (robot à laits végétaux), vous pouvez réaliser votre tonyu ainsi :

Pour réaliser environ 1,5 litre de tonyu :

  • 300 gr de fèves de soja jaune
  • 2 litres d’eau de source ou filtrée + eau de trempage
  1.  Faites tremper vos fèves de soja pendant 24h dans de l’eau de source ou filtrée (voir photo en haut de l’article).
  2. Egoutter et rincer les fèves. Couvrir le soja d’une partie des 2 litres d’eau et le mixer finement dans un robot ou un blender puissant (par exemple le Vitamix de Keimling). Pendant ce temps, porter le reste d’eau à ébullition.
  3. Plonger délicatement le soja mixé dans l’eau bouillante (attention aux projections !). Le mélange est alors très mousseux. Maintenir à petits bouillons pendant 35 à 40 mn en remuant régulièrement (le soja risque de coller au fond de la casserole).
  4. Lorsque toute la mousse a disparu (elle disparaît toute seule en fin de cuisson), passer le mélange dans une étamine : on obtient ainsi un délicieux tonyu maison au parfum très délicat.lait de soja
  5. Le résidu fibreux qui reste dans l’étamine s’appelle ‘okara’ : on peut faire sécher cette poudre et l’utiliser ensuite dans des plats de légumes (pour lui donner de la consistance) ou dans des galettes végétales.

 

Partagez cet article avec vos amis !
    Ce contenu a été publié dans Recettes. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *